Souvenirs

Souvenirs, mes premiers pas dans l’univers du poker. Ames rigolotes ne pas s’abstenir.

Au cours de ma carrière professionnelle, j’ai eu l’opportunité d’occuper des postes très différents jusqu’à cette période de mon existence où comme beaucoup de personne j’ai rêvé de diriger ma propre boîte et je l’ai concrétisé… mais à quel prix. Le rêve est quelque peu devenu cauchemard après 4 ans de dur labeur. C’est pendant cette période tumultueuse que j’ai entendu à plusieurs reprises parler de cette nouvelle tendance de jeu : le poker.

Intriguée d’en connaitre les règles, je m’empresse d’acquérir un logiciel qui promet de livrer les secrêts de ce jeu en vogue. Quelques soirées me suffiront pour en comprendre les rouages. Ce n’est pas bien compliqué me dis-je. Et me voilà à tester pour de vrai mon apprentissage en disputant sur le net mes premières parties sur poker académie en freerols. Je me débrouille pas trop mal… enfin c’est ce que je pense.

 Quelques semaines plus tard, alors que je déjeune avec une cliente dans mon resto préféré, un homme attablé non loin de nous s’émoustille au téléphone avec un de ses amis. Ils discutent du tournoi de poker qu’il va disputer l’après-midi même au casino d’Aix en Provence à l’occasion du 1er PPT. On aurait dit un vrai sportif qui se préparait pour une grande compétition et son engouement aiguisa encore un peu plus ma curiosité.

Curiosité au point que… 2 jours après me voici à me renseigner afin de participer à un satellite pour le PPT. Inscription prise pour le lendemain sit&go 10 places. Oui mais voilà… je n’ai jamais joué en live… et une multitudes de questions se bousculent… vais-je être à la hauteur, et ma poker face… quels vêtements et accessoires porter (lunettes, casquette… ?)… le stress commence à monter.

Le jour J, la pression monte, bizarre cette sensation d’aller vers l’inconnu, peur à la foi mais attirance de découvrir pour de « vrai » une table de poker.

Zuttttttt, crotttttttttte, flutttttttte, je n’ai plus de lentilles et je m’empresse de courir chez l’opticienne la plus proche afin d’acheter des « yeux » qui seront la garantie de voir au minimum les cartes. Et oui quand on est un peu miro c’est embêtant ! Mes lentilles habituelles ne sont pas en stock et je n’ai pas le temp de courrir ailleurs pour en chercher alors j’accepte d’acheter ces lentilles d’une autre marque que l’opticienne m’assure très très bien… alors si elle le dit… je la crois.

Me voici parée, jean, bottes US, casquette (rouge j’ai rien d’autre de moins voyant, souvenir de Los Angeles) et c’est ainsi vêtue que je ferai ma première entrée fracassante dans la poker room… et là silence total… je suis la seule femme… une cinquantaine de paires d’yeux me dévisagent… puis les commentaires vont bon train… « et Daniel ta vu, elle se croit à la télé » « emoticone j’espère qu’elle est aussi bonne au poker qu’elle est jolie »…. Mais pourtant à la télé il y à des filles qui jouent au poker, elles sont où aujourd’hui ?

Je dois traverser toute la salle car la table se trouve au fond, je me suis assise liquéfiée. Pas le temps de me remettre de mes émotions, après avoir salué timidement mes adversaires le tournoi commence déjà. Je suis de BB et trop habitué aux automatismes du net, je fold ma main alors que 3 joueurs avaient just call. Bfffffffff la boufone, je me dis ça commence bien, je ne suis pas rendue au bout. Mes adversaires se délectent car il voient en moi le fish idéal qu’il vont pouvoir razer… surtout quand mes lentilles à 10 balles commencent à se coller à mes paupières et que je vois de plus en plus trouble… au point de me persuader que j’ai une quinte floppée… Check-raise à la turn, grosse mise à la river persuadée d’être max…. j’annonce Quinte… le type fold… avant de s’apercevoir trop tard que je n’ai pas le jeu !

Les joueurs sortiront les uns après les autres, un jettera même violemment son portable à terre de rage d’être sorti…. sans doute avant cette dinde que je suis !

Et bien j’ai fini 3ème quand même… pour la première ce n’est pas si mal.

Une grosse pensée pour Patrick Bruel : le poker il faut 5 mn pour apprendre et toute une vie pour se perfectionner. Tellement vrai, je me dis en sortant et là je sais que je suis à des années lumières d’un niveau qu’on va dire correct.

2 années ont passées depuis…. et heureusement mon poker est monté en puissance.

Je garderai toujours un souvenir impérissable de ma 1ère partie, un peu comme une 1ère boom. Je rigole encore aujourd’hui du ridicule qui ne tue pas heureusement pour moi et je respecterai sans me moquer du joueur débutant à table car il ne faut pas oublier qu’on est tous passés par là un jour.

LadyCats13 Clin doeil

club2.jpg

Laisser un commentaire




Incandescence |
Gamer |
wow po seller |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Team School
| illusione magic
| Association Poker Beaucaire